Limites de la confiance

Quelles sont les limites de la confiance ?

J’ai trop peur du regard des autres, de me perdre, de la mort… Je me compare aux autres, je me complais dans ma souffrance, je suis autoritaire, je suis sur la défensive, je suis débordée, je me sens vide, fatiguée… Comment m’en sortir !?

Tant de questions et tant d’autres qui traversent notre esprit lorsque nous cherchons à plaire à l’autre et nous éloignons de notre propre chemin…

Aujourd’hui je vous propose cinq pistes de réflexion pour comprendre comment la confiance en soi peut s’ébranler. Je vous invite à élaborer de nouvelles stratégies, afin de retrouver et garder la confiance en soi.

Limites de la confiance
Limites de la confiance

1- Cinq pistes de réflexion pour comprendre comment nous ébranlons nous-même notre confiance en nous

Bien qu’innée, la confiance en soi se recherche, s’apprivoise, s’exerce, et se nourrit au quotidien. Pourtant, il semble que nous ayons pris le chemin inverse dès notre enfance. Le regard de l’autre et donc le regard que nous nous sommes portés ont laissé place au doute, à la peur… En nous comparant à l’autre, nous laissons place au jugement, à la honte voire à la culpabilité… Le stress va venir se mêler à ce cocktail déjà bien douloureux… Ces phénomènes conjoints vont naturellement nous amener à nous défendre… Et pour se faire entendre, nous allons mettre en place des scénarios particuliers, qui nous éloignent toujours plus de notre authenticité… Comment avoir confiance dans un tel cercle vicieux ?…

Débutons par l’antipode de la confiance, la peur…

Doute, peur et confiance en soi

Le regard de l’autre et le regard que nous portons sur nous-même peuvent nous influencer au point de douter de nous, de nos propres compétences, du bien fondé de nos actions, voire de générer tous types de peurs. Que ce soit la peur de commencer, du résultat, d’échouer, elle peut nous paralyser ou au contraire nous faire agir violemment… Dans tous les cas, cette émotion révèle que nous choisissons un chemin qui nous éloigne de nous. La nourrir serait la faire grandir.

Reconnaître ses peurs et agir en conséquence est un pas vers plus de confiance. Se féliciter soi-même de cette prise de conscience est accessible à tous, aisé et procure un peu plus de confiance ! Les autres pas appartiennent au présent. Mettre en place des actions, le chemin que nous prenons pour atteindre notre objectif, pas à pas…

Ces premières étapes franchies, nous aurons peut-être tendance à nous comparer, nous juger, voire avoir honte et culpabiliser d’une action…

Comparaison, jugement, honte voire culpabilité et confiance en soi

La relation peut être si pernicieuse… Se comparer aux autres, se juger, juger l’autre, se juger par rapport à lui, avoir honte de qui nous sommes ou des actions que nous effectuons ou de celles que nous n’effectuons pas… Ces mécanismes destructeurs peuvent nous amener à culpabiliser. Or lorsque nous agissons, nous le faisons toujours au mieux selon nos moyens et le contexte du moment. Culpabiliser est comme regarder le soleil direct. Cela peut provoquer des dommages irréversibles. Pourtant, c’est nous qui nous les infligeons.

C’est pourquoi je vous propose une alternative à la culpabilité pour augmenter votre confiance dans l’article  » Comment retrouver confiance en soi, l’Amour de soi « .

Au contraire, la relation peut être bienfaisante. Chacun son rythme, chacun son potentiel, chacun son identité, chacun son authenticité… Se connaître, reconnaître ses atouts, ses limites et les assumer est gage de confiance.

Stress et confiance en soi

Le stress est comme un signal d’alarme qui nous informe que nous manquons de ressources pour effectuer une action. Que cette représentation soit réelle ou imaginaire, nous ressentons tous les signaux typiques, tels que le souffle coupé, des palpitations, des sueurs ou au contraire une sensation de froid, l’envie de fuir ou de combattre… tous ces signaux sont mis en place dans notre cerveau reptilien.

Face au stress, nous avons deux possibilités. Croire et prendre ce signal au pied de la lettre, nous n’avons pas les ressources et ne les aurons jamais… Ou écouter ce qu’il nous enseigne…

Prendre le temps d’observer, d’écouter, mettre toutes les chances de notre côté pour réussir, se former, s’entourer, s’exprimer, prendre sa place… tout est question de choix. Ce qui est sûr, c’est que le choix de mettre toutes les chances de notre côté pour réussir va nourrir notre confiance… Faut-il que cela ne dépende que de nous car nous ne pouvons agir sur les autres…

Être sur la défensive et confiance en soi

Être sur la défensive sous-entend que nous avons quelque chose à défendre. Cela présuppose que nous sommes dans un combat et que nous allons entrer dans un rapport de force pour avoir raison. Normal, puisque quoi que nous fassions, pensions, disions, nous avons raison, jusqu’à preuve du contraire… Alors pourquoi se battre pour avoir raison ? La question reste ouverte…

Savoir que nous avons raison et chercher à entendre l’élan de vie de l’autre, à quoi il dit oui, nous ouvre de nouvelles perspectives, un nouveau regard sur le monde et peut nous enrichir… Et ainsi, augmenter notre confiance en nous…

Se libérer des scénarios de défense pour plus d’authenticité et de confiance !

Nous avons appris des scénarios étant enfant, qui nous ont permis de nous adapter à notre environnement et cela est bien normal. Cela dit, en tant qu’adulte, ne serait-il pas tant de jouer notre propre scénario afin de retrouver notre authenticité et regagner notre confiance ?

Que ce soit le rôle de l’autoritaire, du dépendant, voire dépendant affectif, du contrôlant, du déni, du débordé, du procrastinateur, du timide, ces automatismes peuvent à la longue nous peser.

Si tel est le cas, c’est que nous sommes fin prêt à nous en débarrasser ! Un peu de temps, de conscience, de persévérance, saupoudré de félicitations suffisent à retrouver notre propre chemin vers notre authenticité ! Sans doute un œil extérieur pour se faire accompagner au début et c’est parti pour jouer le meilleur scénario de notre vie, le nôtre !

Pour conclure

Nous avons mis en place des stratégies dans notre enfance qui perdurent encore aujourd’hui. Que ce soit dans le domaine de la peur, honte, comparaison, défensive et comportements attachés, nous nous éloignons par ces scénarios bien huilés de notre propre nature. Il est temps de nous en libérer en conscience en débutant par faire connaissance avec soi-même, se reconnaître pour mieux s’exprimer, exprimer ses limites, observer, écouter notre corps face au stress et ce qu’il nous enseigne, aller vers notre réussite en lâchant nos scénarios défensive et en construisant notre propre scénario, celui de notre vie !

Cerise sur le gâteau

Pour retrouver ou garder confiance en soi, il est nécessaire de s’aimer tel que l’on est ! Pas question de pointer du doigt tel défaut, cela présuppose que nous sommes en train de nous juger ou que nous écoutons le jugement de l’autre… S’aimer sans condition, tels que nous sommes… Pour cela, deux solutions. S’apprivoiser peu à peu, c’est ce que je viens de vous proposer plus haut, prendre conscience de ses compétences au quotidien ! Pas ce que nous aimerions faire, ce que nous faisons sans même nous en rendre compte tellement cela est naturel pour nous… Cela peut commencer par un nouveau jeu !

Comment être authentique avec soi-même
Comment être authentique avec soi-même

2- Exercice, à vous de jouer !

  • Je prends rendez-vous avec moi-même, pour un moment privilégié, pour moi, rien que pour moi…
  • Je prends mon Répertoire Belle Âme…
  • Je pose la question  » Quelles sont mes compétences…  » et je laisse venir s’inscrire les réponses sur dans mon répertoire…
  • Je me reporte aux deux articles suivants pour aller plus loin et enrichir mon répertoire…

C’est tellement agréable de me connecter à moi, à mon cœur… à mon Âme… Je savoure ce moment…

amour inconditionnel
Amour inconditionnel

3- Pour aller plus loin…

Pour aller plus loin sur votre propre Chemin, je vous propose de vous programmer un moment de qualité envers vous-même et prendre une pause pour lire ou relire l’article suivant :

Tout est question d’attention et d’intention !

Je vous remercie profondément, vous les belles Âmes qui lisez ces lignes, vous qui vous êtes inscrites à suivre le Chemin, vous qui valorisez le site d’un pouce vert à chaque article lu et apprécié, ainsi que vous qui enrichissez chaque article d’un commentaire, auquel je réponds avec plaisir.

Gratitude

2 commentaires sur “Quelles sont les limites de la confiance ?”

  1. On devrait ne pas manquer autant de confiance en soi, on devrait au contraire avoir plus d’estime de soi, se sentir moins timide, on devrait ne pas ressentir tout ce stress et on devrait se débarrasser de ses vieux complexes. Mais c’est vrai que je manque de confiance en moi et j’essaie toujours de faire de mon mieux . Mais je doute toujours un peut. Après cette belle lecture ça va aller mieux . Merci

    1. Merci Robert pour ce témoignage, la confiance se cultive au quotidien, pas à pas, c’est ce que tu fais, continue !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.