Comment être authentique avec soi-même

Comment être authentique avec soi-même ? Comment savoir dire oui ?

Perdre le sens de sa vie, la vie, est entré dans le sens commun. Dire oui ou ne pas dire ? Dire oui à tout ? Oui… mais non ? Oui… mais bon ? Oui à ses pensées, ses convictions, ses besoins, son corps, ses émotions, son énergie ?… Et si le bonheur se cachait derrière un Vrai  » Oui « , un Oui authentique ?…

Cela pourrait couler de source, pourtant il est très difficile de mettre en place le Vrai OUI dans notre quotidien. Nous n’osons pas être authentique, tellement nous cherchons peut-être à plaire à l’autre, ne pas le décevoir, l’aider, le rassurer… Tous ces talents que nous avons naturellement et qui peuvent nous éloigner de l’acteur principal du film de notre vie… J’ai nommé… Nous-même.

Image Pouce Levé Papillon

1- Cinq domaines pour être authentique avec soi-même et savoir dire oui

Instinctivement, non, plutôt mimétiquement, c’est dans la période entre deux et trois ans que nous apprenons à nous affirmer, prendre notre place, construire notre identité. Nous exprimons notre authenticité pour nous séparer de la fusion naturelle d’avec notre mère, celle qui a choisi pour nous nos aliments, celle qui nous a chéri, donné le meilleur d’elle-même… Pour affirmer nos choix, nos propres goûts… Et nous explorons le monde, nous bravons les interdits pour trouver nos propres limites, et non plus celles que notre père nous a naturellement donné pour nous protéger… Donc nous avons appris ce mot merveilleux qu’ils nous ont répété mille fois jusqu’alors : « NON « .

Ne serait-il pas temps maintenant de nous en séparer pour construire ce mot encore plus magique qu’est le OUI ?

C’est ce que nous vous proposons tout au long de cet article, peut-être déroutant pour les novices, auquel cas je vous invite à vous balader sur le site pour en comprendre son essence, l’art de retrouver son chemin de vie au naturel, en réveillant l’être extraordinaire qui sommeille en chacun d’entre nous. Comme une invitation à jouer le meilleur scénario de sa vie

Cela passe par cinq domaines, notre corps, nos émotions, nos besoins et valeurs, nos pensées pour retrouver le chemin de notre Âme Nature

Dire oui à son corps

Je ne le répéterai jamais assez. Notre corps, ce merveilleux réceptacle, est le meilleur outil que nous ayons pour apprendre sur nous, nous connaître à travers notre ressenti. Mais pas que ! Et c’est cela qui est déroutant ! Notre corps nous apprend aussi sur notre environnement ! Nous ressentons aussi l’énergie du corps de l’autre ! Seulement, nous ne savons pas en général faire la différence entre ce qui nous appartient et ce qui appartient à l’autre… Si seulement nous avions eu des modèles…

Pour nous aider, nous avons nos émotions.

Dire oui à ses émotions

Nos émotions sont là pour nous informer que quelque chose nous fait plaisir, va dans notre sens… ou pas. Le  » ou pas  » veut simplement dire qu’à ce moment-là, ce quelque chose va dans le sens de l’extérieur. Que cet extérieur, donc notre environnement, soit la nature, un objet, un animal, un humain… Une émotion se construit par rapport à notre environnement. Il n’y a rien de mal à cela, dans la mesure où nous continuons à nous dire oui, à répéter ce oui, à suivre ce oui inlassablement, pour notre plus grand bien-être, pour notre plus grand bonheur… Jusqu’à une certaine mesure dans le même environnement, de façon illimitée dans un nouvel environnement. Tout est question de stratégie. Soyons créatifs, inventifs puisque nous n’avons pas de modèle !

Vous l’aurez compris, ici le sens se définit par une notion de direction. Au risque de se perdre, il est primordial de retrouver ou continuer à suivre ce vrai oui, ce oui authentique que nous seuls connaissons, qui nous met sur notre chemin…

Cela dit, c’est en développant nos cinq sens, vue, ouïe, odorat, goût, toucher que nous appréhendons l’intérieur et l’extérieur…

Une façon de rester centré est d’explorer le oui à ce qui nous tient à cœur, oui à notre élan de vie. Cela passe par nos besoins, nos valeurs, nos opinions… Ce sont eux qui vont nous amener à explorer notre authenticité, notre créativité, pour atteindre notre liberté, notre paix intérieure

Dire oui à ses besoins, ses valeurs, son opinion, son authenticité

Connaître ses besoins, ses valeurs, son opinion, son authenticité, ce qui fait notre unicité est primordial si nous voulons l’exprimer à l’autre et nous faire entendre. La clé pour se faire entendre est de s’entendre soi-même. Ce n’est que parce que nous nous connaissons que nous pouvons nous exprimer authentiquement, pour rester sur notre chemin. Ce chemin qui fait qui nous sommes, cet être unique et irremplaçable. Ce chemin qui nous donne notre place légitime dans notre corps, dans notre environnement, dans notre monde. Nous en faisons partie physiquement, émotionnellement, nous pouvons en faire partie en exprimant qui nous sommes…

Dire oui à ses pensées

Comme vous le savez, je pense qu’une pensée n’entre pas dans notre tête par hasard. Ce que je n’ai pas abordé, c’est que cette pensée peut ne pas être la vôtre ! Cette pensée peut être le jugement d’un autre, qu’il a projeté sur vous et que vous avez cru, parce qu’étant enfant par exemple, nous avons naturellement une confiance aveugle en nos figures d’autorité. Remarquons qu’étant adulte, ce schéma semble se reproduire, ce qui est bien normal.

Puisse cet article ouvrir davantage votre libre arbitre, vous aider à trier vos pensées pour suivre votre propre chemin, peu importe les émotions que vous ressentez, elles sont normales, elles font partie de toutes les énergies que nous ressentons tous dans notre corps… Il est question ici de faire un peu le tri entre ce qui est à nous et ce qui concerne l’extérieur et que nous captons pourtant en nous, comme je l’indiquais dans l’article précédent sur le pouvoir de l’imagination.

Dire oui à son énergie, oui à son Âme…

Comment captons-nous ces ressentis, ces émotions, ces idées qui nous viennent de l’extérieur ? Nous sommes tous interconnectés. Peu importe la distance, nous sommes tous inter-reliés. Nous faisons partie de l’Universel,  » Uni-vers-el  » ou  » Unis vers lui  » nous dit le langage des oiseaux.

Autrement dit, tout est question d’énergie, de mouvement, de vibration. Selon les jours, les moments de la journée et les aspects que nous venons de voir ci-dessus, notre énergie fluctue. Avec cette fluctuation, nous attirons les pensées qui vibrent à ce même taux vibratoire. Ainsi, lorsque nous sommes fatigués, nous pouvons attirer des pensées désagréables. À nous alors de mettre en place une nouvelle habitude, pour arrêter de nourrir cette pensée et créer une nouvelle pensée plus agréable. En sophrologie, nous faisons appel à notre corps, car il est toujours avec nous ! Principalement la respiration. Cela peut être tout autre geste, pourvu qu’il vous éloigne de la pensée que vous avez vous-même attiré… En naturopathie, nous recherchons la source de la source de la source. Donc lorsqu’on est fatigué, dès que cela est possible, le meilleur remède est de se reposer. Puis observer ce qui est à la source de cette fatigue… Jusqu’à remonter à l’origine et changer ses habitudes, de façon à écouter les premiers signes de fatigueOu changer d’environnement

Pour conclure

Pour savoir se dire oui, il est nécessaire d’aborder les divers domaines qui construisent notre authenticité, notre unicité. Pour retrouver notre taux vibratoire naturellement élevé, celui que nous avions lorsque nous étions enfant, avant ces fameux  » NON « , commençons à dire oui à notre corps, nos sens, pour retrouver le sens de notre vie… Puis écoutons, accueillons nos émotions, telles qu’elles arrivent, elles nous enseignent beaucoup sur nous et notre environnement, en les distinguant de celles des autres que nous pouvons aussi percevoir dans notre propre corpsObservons nos besoins, nos valeurs, nos opinions, nous comprendrons notre authenticité et pourrons prendre notre place, celle pour laquelle nous habitons notre corps physique, particulièrement en cette époqueAccueillons les pensées qui viennent dans notre tête, en les filtrant, en développant notre libre arbitre et en choisissant quelle direction leur donner… Et surtout épousons l’énergie dans laquelle nous baignons naturellement, celle de notre Âme sur son chemin… Pour notre plus grand bien-être

Cerise sur le gâteau

Maintenant que nous savons nous dire oui, n’est-il pas temps d’apprendre à dire aussi oui à l’autre ?! Oui à son élan de vie, oui à ses goûts qui sont différents des nôtres… Oui à son parcours, ses peurs, ses colères, qui lui appartiennent… Oui à ses valeurs, ses besoins, ses opinions, son authenticité qui est différente de la nôtre… Oui à ses pensées qui nous distinguent des nôtres… Oui à la place qu’il choisit, même s’il n’en a pas conscience et qui nous renseigne dans quelle énergie il est lui-même, ce taux vibratoire, égal ou différent du nôtre… Que nous percevons instinctivement et qui nous rapproche ou nous éloigne de lui dans ce domaine ou dans tous les domaines de notre vie.

Image Journal Intime

2- Exercices, à vous de jouer !

Un pas à la fois :

  • Choisissez dans la liste qui suit une suggestion au  » hasard  » et entraînez-vous à la pratiquer durant toute la journée.
  • Ce soir, nous vous invitons à prendre votre cahier de notes, comme pour faire un journal quotidien.
  • Ce n’est que demain que vous passerez à une nouvelle suggestion choisie au  » hasard « . Vous pouvez tomber sur la même, vous irez alors plus loin dans vos intentions ;p

Aujourd’hui, je m’engage à suivre un pas sur la liste :

  • J’observe les sensations dans mon corps, un de mes sens, comment mon corps m’informe que je suis sur mon chemin… Ou pas
  • J’écoute mes émotions, agréables ou désagréables, ce qu’elles m’indiquent sur moi
  • Je note mes besoins, valeurs, opinions, ce qui est important pour moi
  • Je laisse passer mes pensées, j’observe juste si elles me concernent ou concernent mon environnement
  • Je mesure mon taux vibratoire. Pour cela, j’observe mon corps. Si je ne ressens aucune tension, que ce soit physique, émotionnelle, relationnelle ; si mes pensées sont limpides ; si je sais distinguer ce qui m’appartient de ce qui appartient à l’extérieur alors même que je le ressens de l’intérieur, alors je suis aligné, sur mon chemin de vie…

Pour rappel, le mouvement, c’est la vie, il est normal que mon taux vibratoire fluctue. Cela dit, lorsque cet alignement, cet équilibre est atteint sur tous les plans de l’être, lorsque nous nous disons oui dans tous les domaines de notre vie, lorsque nous nous sommes affranchis de ce  » Non  » pesant qui nous éloigne de nous au risque de nous perdre, je peux vous assurer que plus jamais on ne repart en arrière. J’ai la chance d’avoir atteint ce seuil, j’espère que mes outils vous parlent et que vous pourrez les mettre à profit pour tracer Votre Chemin d’Âme Nature. Dans tous les cas, avant d’atteindre cet alignement, sachez que vous allez trébucher, vous arrêter peut-être… Et votre corps, votre Âme vous demanderont à leur manière de reprendre Votre Chemin. Ne vous blâmez pas et ne vous découragez pas, ce serait vous dire à nouveau non… Au contraire, recommencez, félicitez-vous de chacun de vos pas et persévérez !

J’ai conscience que cet article est très riche et ambitieux aussi, je vous invite à y revenir, à vous entraîner, à répéter, selon vos envies et votre rythme et surtout à prendre plaisir à l’expérience de votre vie !

A vous de jouer !

Image pour aller plus loin

3- Pour aller plus loin…

Pour aller plus loin sur ce pas vers vous, je vous invite à relire les articles suivants :

Reconnaître votre façon d’aimer

Reconnaître votre hypersensibilité

Reconnaître votre peur

Reconnaître votre colère

Je remercie toutes les personnes qui se sont inscrites à suivre le Chemin, celles qui valorisent le site d’un pouce vert à chaque article lu et apprécié, ainsi que celles qui osent mettre un commentaire.

Pour mieux vous connaître et m’aider à vous offrir toujours plus de contenu vous correspondant, je vous invite à valoriser cet article et ceux qui vous plaisent d’un pouce vert, à laisser un commentaire et à faire connaître le site… Bonne lecture et à la semaine prochaine !

2 commentaires sur “Comment être authentique avec soi-même ? Comment savoir dire oui ?”

  1. Dire non c’est aussi pour moi
    La peur de déplaire, la peur du jugement, de ne pas être à la hauteur, la peur de compromettre notre relation avec l’autre, voire de susciter son rejet ; autant d’éléments qui limitent l’expression de qui l’on est en toute authenticité, en allant à l’encontre de nos propres désirs et de nos valeurs profondes. Nos peurs nous effacent et nous rendent vulnérables, influençables, surtout en situation de pression. On dit “oui” par peur de décevoir. Merci Céline pour cela

    1. Merci beaucoup Robert pour ton superbe retour !
      Oui, la peur du regard des autres peut nous éloigner de nous… Et pour quoi faire ?
      Nous pensons que c’est pour nous rapprocher de l’autre… à notre propre détriment ! La question est… Jusqu’à quand ?!
      Bonne continuation sur Ton chemin, celui qui te rapproche de toi, pas à pas… Bonne semaine !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.