Comment évacuer le stress naturellement

Comment évacuer le stress naturellement ?

Trop de pression au travail, peur du regard des autres, peur de décevoir, peur de déranger, peur du rejet en amour, peur de perdre quelqu’un, peur de l’avenir… Donc besoin de sécurité ? Besoin de lâcher prise ? Besoin de calme ? Besoin de paix ? …

Quelle que soit notre source de stress, nous connaissons au cours de notre existence de nombreuses situations qui nous mettent en inconfort. D’une part, c’est normal, et d’autre part, c’est pour tout le monde pareil, mais pas pour les mêmes raisons.

Aujourd’hui, je vous propose d’explorer le stress sous ses différentes facettes. Définition, mécanismes, informations du corps, sources de stress, trois antidotes et surtout, tirer parti en s’amusant, de la richesse qu’il nous enseigne, tant sur nous que sur les autres !

Comment évacuer le stress naturellement ?
Comment évacuer le stress naturellement ?

1- Les cinq aspects du stress

Qu’est-ce que le stress ?

Le stress est un mécanisme de défense mis en place à notre insu par réflexe de notre corps pour nous préserver d’un danger imminent, ou pour nous informer qu’une de nos valeur est bafouée. Il s’agit d’un système d’alarme. Pour la plupart, nous avons pris l’habitude de vivre avec, voire de faire passer les signaux de notre corps au second plan, parce que nous nous focalisons, nous nous concentrons davantage sur le « problème à résoudre »… Malheureusement, nous donnons ainsi plus d’importance au monde qui nous entoure qu’à nous-même et oublions de préserver notre merveilleuse machine corporelle…

Les trois mécanismes du stress

Le stress se manifeste selon trois mécanismes naturels, hérité de nos ancêtres et programmé dans notre cerveau reptilien.

Selon la situation, nous pouvons utiliser l’un des trois automatismes, sans même nous en rendre compte. C’est pourquoi je vous invite à observer et à reconnaître le plus vite possible, celui que vous utilisez, pour le moment dans une situation peu stressante. Vous n’en utilisez qu’un à la fois, mais je suis sûre que vous avez déjà exploré ces trois mécanismes n’est-ce pas ?

Ces trois mécanismes sont :

  • Attaque, vous avez envie de vous rebeller, de vous battre, de crier…
  • Fuite, la bataille est intérieure, vous préférez partir pour ne pas faire de vague…
  • Inhibition, vous restez interdit quelques instants. Vous pourrez ensuite choisir soit l’attaque, soit la fuite…

Le stress dans le corps

Comme il s’agit d’un automatisme, notre corps, qui fait tout pour se préserver, nous informe d’un stress, d’un déséquilibre, par des tensions.

La plupart du temps, il s’agira d’une tension au niveau du front, des mâchoires, des épaules, de la colonne vertébrale. Parfois, ce sera plus interne, un nœud à la gorge, une pression à la poitrine, un mal de ventre… Ou plus subtil, une idée, voire une image qui peut ressurgir du passé.

Quel que soit le canal de communication de votre corps, par les sensations, le visuel, l’auditif, il vous renseigne d’un déséquilibre. Ce déséquilibre correspond à votre demande ou la demande d’un tiers, trop importante ou qui vous sollicite trop peu par rapport à vos ressources personnelles.

Ainsi, vous pouvez connaître de nombreuses sources de stress.

De nombreuses sources de stress

Que ce soient des peurs, des doutes sur vos capacités personnelles, par rapport à la relation aux autres ou par rapport à votre environnement, vous avez tous connu des étapes de stress. Et moi aussi du reste !

Elles peuvent concerner notre passé, notre présent ou notre futur, tant que nous sommes sous l’emprise de ce mécanisme de défense.

Par chance, nous pouvons agir différemment ! Non pas sur la source de stress, surtout si elle est extérieure à nous, mais sur le choix d’une multitude de comportements différents. C’est pourquoi je vous propose un nouveau comportement en trois étapes, que j’appelle les trois antidotes au stress.

Trois antidotes au stress

Je vous laisse imager… Plutôt que de saler systématiquement la salade avant de la déguster, je vous invite à la goûter et l’agrémenter d’une, deux et trois nouvelles épices.

Quelles sont donc ces trois épices ?

  • L’observation,
  • Votre valeur cachée,
  • Le nouveau mouvement.

Je m’explique. Prenons l’exemple de la fuite.

Si votre mécanisme de défense pour telle situation est la fuite, je vous invite d’abord à observer votre corps avant de fuir… J’avoue, facile à dire, plus difficile à faire, surtout la première fois ;). Pour cela, faites une lecture du corps rapide… Que ressentez-vous ? Peut-être cette tension dans votre corps, à commencer par vos mâchoires, vos épaules, votre dos, vos bras, vos jambes ou vos poils qui se hérissent ?… Vos organes vitaux se manifestent peut-être par une palpitation, un souffle plus court, une hausse de température, un nœud à l’estomac, une boule à la gorge, un zigzag dans le ventre ou que sais-je encore… Une pensée, une image tirée du passé et qui vous revient en pleine face ? C’est votre corps, vous savez mieux que moi ! Une fois que vous avez observé les différents messages de votre corps, pouvez ajouter la deuxième épice.

Accueillez votre mécanisme en grandes pompes… Tirez parti de ce qu’il vous enseigne sur vous-même dans la situation. Posez-vous des questions pertinentes telles que quel est votre besoin caché ? Peut-être un besoin de sécurité ? Besoin de lâcher prise ? Besoin de calme ? Besoin de paix ? … Quelle est votre valeur révélée ou bafouée ? Conscience professionnelle ? Disponibilité ? Investissement personnel… Une fois votre valeur et votre besoin reconnu, vous pouvez ajouter la troisième épice.

La force que vous mettrez dans l’observation de votre mécanisme de défense et de ses manifestations dans votre corps d’une part vont vous ouvrir peu à peu au champ de nouveaux possibles. Autrement dit, après avoir saupoudré votre salade des deux premières épices, cous pourrez ajouter la troisième. Il est primordial de suivre les étapes pour pouvoir tester le nouveau mécanisme. Ce nouveau mécanisme, vous l’aurez choisi en conscience. Vous ne le subirez plus. Vous pourriez tester l’accueil de ce qui est, en toute présence, sans jugement ni rapport de force… Juste la force d’accueillir ce qui est… et accueillir l’autre dans sa différence. Nous ne pouvons nous entendre qu’en terme de valeurs et de besoins, sur ce qui nous relie ou nous éloigne.

Pour conclure

Le stress est un mécanisme naturel de défense que tout le monde ressent. Il s’agit d’un signal d’alarme donné par notre corps pour nous communiquer une information. Si nous prenons le temps d’écouter ce mécanisme, nous pouvons le nommer attaque ou fuite. L’inhibition amène à l’un des deux comportements précités. Notre corps se met alors en tension, prêt à l’action primaire, se battre ou partir, pour rétablir l’équilibre et retrouver un état de sérénité, de sécurité. Lors de situations stressantes, nous pouvons nous trouver face à nos propres peurs, celles des autres ou peur de notre environnement. Ces peurs résultent du passé, sont présentes ou sont des projections, des anticipations de notre futur. Fort heureusement, nous pouvons tester un comportement différent. Aujourd’hui, je vous propose de tester les trois antidotes que sont l’observation, la reconnaissance de votre valeur cachée et le nouveau mouvement vers d’autres possibles, en particulier de l’accueil de la situation telle qu’elle est et l’accueil de la différence de l’autre.

Cerise sur le gâteau

Je parle souvent d’accueil dans les articles et cet été, une belle Âme a partagé une image qui m’a beaucoup parlée, alors je trouve opportun de vous la partager…

Lorsqu’il pleut, soit nous sommes dans la réaction (attaque ou fuite) nous pouvons nous dire : »Je n’aime pas la plus, c’est morose, il pleut trop, raz le bol de la pluie… » Alors que si nous sommes dans l’accueil, nous ni dirons « Il pleut ». Je rencontre pourtant de nombreuses personnes rentrer en réaction, se défendre d’un fait extérieur à elles, en y mettant toute leur énergie possible, au lieu de calmer cette tempête en elle… Et sortir de la situation en disant « elle m’a fait perdre beaucoup d’énergie », sous entendu « elle » est responsable de mon mal-être… Or chacun d’entre nous avons en nous toutes les clés pour rétablir l’équilibre si tenté que nous voulions bien voir la valeur cachée de l’autre… C’est ce que je vous invite à faire à présent, en jouant !

Comment prendre conscience de soi
Comment prendre conscience de soi

2- Exercices, pour mettre de l’accueil dans votre vie… et celle des autres, à vous de jouer !

J’adore le mot être pour sa définition avec lesquelles je vous invite à jouer aujourd’hui, pour les jours à venir, voire pour le restant de votre vie tant elle allège le présent, telle un cadeau, un présent…

Le verbe être désigne une réalité, un état de fait indéniable. Être signifie avoir une réalité, exister.

Dans un premier temps, je vous invite à observer votre existence, votre vivant, votre être… La réalité de votre corps qui sait mieux que quiconque ce qui est bon pour vous, ce qui vous fait vibrer de joie, ce que vous aimez… Et ce qui vous fait vivre… Les battements de votre cœur, votre respiration, les organes de la digestion, tous ces échanges qui s’effectuent pour vous maintenir en santé… Prenez le temps de lire et relire cette première définition qui vous définit, en allant de plus en plus loin dans la conscience de votre vivant…

Dans un second temps, je vous propose d’observer vos valeurs, celle qui vous définissent vous, tel que vous êtes. Je vous propose également, d’observer dans une situation stressantes, les valeurs de la personne qui vous reflète votre état de stress. Autrement dit, tout en observant vos propres valeurs, accueillez quelles sont les valeurs de votre environnement stressant… Par la suite, et ce sera plus difficile, je vous invite à observer et reconnaître le réflexe primaire qui est de juger, d’accabler l’autre ou pire, soi-même lorsque nous choisissons l’attaque. Ce sont les règles de jeux parfaites pour un conflit et davantage de stress… Une fois reconnu, revenez à vos valeurs…

Enfin, je vous encourage, surtout en ce moment particulier où vous pourriez avoir peur de la maladie, à vous recentrer sur les valeurs universelles que sont la vie, la paix, la liberté… Oui, la liberté en plein confinement… J’ose… Liberté de penser, de lire pour s’évader, vivre des aventure hors du commun par l’imaginaire… Tout est possible lorsque nous quittons volontairement la réaction de lutte ou de fuite induite par le stress et que nous lâchons prise. Prendre du temps pour soi, pour reconnaître ses valeurs, pour assouvir ses besoins. Enfin, dans un second temps, écouter également les valeurs et les besoins des autres… Écouter l’élan de vie de chacun est la meilleurs chose que nous puissions faire dans une relation, pour le bien de tous…

amour inconditionnel
Amour inconditionnel

3- Pour aller plus loin

Si vous voulez continuer votre lecture, vous pouvez explorer les trois étages du cerveau, le pouvoir de l’intention et apprendre à dire oui

Merci beaucoup pour tous les jolis retours que vous me faites quasiment quotidiennement, par mail ou dans les commentaires.

Si cet article vous a plu, appris des choses, éclairé sur votre envie de vous apaiser, vous pouvez le dire en commentaire et laisser un petit pouce vert !

8 commentaires sur “Comment évacuer le stress naturellement ?”

  1. J’aime beaucoup la photo en en-tête d’article! c’est très cocooning et anti-stress :-)Et bravo pour l’article toujours aussi intéressant et source de questionnement sur nous-même et nos ressentis.

    1. Merci Soph pour ton retour, oui, l’essentiel est de bien se connaître… Ainsi seulement, nous pourrons peut-être mieux comprendre les autres…

    1. Oui Robert, le stress touche tellement de personnes, particulièrement en ce moment, merci pour ton commentaire…

        1. Oui, nos valeurs sont essentielles et les reconnaître pour mieux les exprimer est une sacrée piste pour diminuer le stress… Encore faut-il être entendue, mais cela dépend de la personne que nous avons en face…

  2. Je reviens sur le petit commentaire que j’ai laissé je dis petit car l’écriture ce n’est pas trop mon truc effectivement j’ai eu tous les symptômes que tu as décrit et maintenant grâce à toi je vais beaucoup mieux et tu as su me guider vers une passion tu vois ce que je veux dire un grand merci Céline 😘🤗

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.