Comment réagir face à l'autorité ?

Comment réagir face à l’autorité ?

Pour commencer, une distinction s’impose ! La personne autoritaire est différente de la personne représentant l’autorité.

Comme le dit mon ami Le Petit Robert, « Une personne autoritaire est une personne qui aime l’autorité, qui en use ou en abuse, qui aime être obéi ».

La personne qui représentante l’autorité est chargée de faire respecter certaines règles. Sa place d’autorité est légitime. Que ce soit un parent sur l’enfant, un professeur sur l’élève, un directeur sur un employé… Pour autant, rien n’empêche cette personne de prendre soin de la relation et de votre point de vue, pour, dans la mesure du possible, créer les règles conjointement pour les exemples que je viens de citer.

Au contraire, la personne autoritaire essaie de vous contrôler, d’avoir du pouvoir sur vous et vous impose son point de vue. Pour faire simple, elle sait… vous non… Loin de vous laisser vos responsabilités en tant qu’adulte, elle érige ses propres règles et vous les impose… Ce peut être un parent, un professeur, un directeur… Mais aussi un collègue, un frère, une sœur, ou toute autre personne que vous laissez faire…

Ici, la question ne concerne que ce type de personne. Celui qui sait tout sur tout et qui ne nous laissent pas nous exprimer, celui qui sait ce qui est bon pour vous sans même vous prendre en considération. Celui qui vous coupe la parole, monte le ton pour prendre l’ascendant sur vous, vous manipule pour arriver à ses fins…

Il me semblait opportun ici de clarifier ces propos que nous allons aborder en ateliers demain !

J’espère que cette question vous fera autant réagir que la précédente !

Mille merci pour vos réactions à cœur ouvert, ce sont elles qui nous font tous avancer ensemble !

Merci aussi pour vos pouces verts qui permettent au site de se faire connaître !

7 commentaires sur “Comment réagir face à l’autorité ?”

  1. Les personnes autoritaires sont des poisons ! Elles enquiquinent les plus forts et font beaucoup de mal aux plus faibles ! A part se séparer d’eux vite fait , (ce qui n’est pas toujours évident) ..je ne sais pas comment gérer ces nuisibles ☹️…..

    Merci Céline pour ce sujet qui me touche …!

    1. A la lecture de tes mots, je vois bien que ce sujet te touche ! La séparation est une clé, la discussion, lorsqu’elle est possible en est une autre, prendre soin de soi pour ne plus être touchée est encore une autre clé, et tant d’autres sont disponibles pour exister en présence de ces personnes… Pour ma part, je suis sûre qu’il existe une clé pour chaque personne… A nous de trouver la nôtre !
      Merci pour ton point de vue Martine et surtout, prend bien soin de toi pour ne plus te laisser « empoisonner » par ce type de personne… Je t’invite à les regarder, un peu comme si c’étaient des avions dans le ciel. Ils ne font que passer dans ta vie, mais tu n’es pas à bord. Tu peux entendre le bruit, mais il ne fait que passer ! Bonne continuation sur ton chemin 😉

  2. Reconnaître l’autoritaire et ne pas entrer dans son jeu. L’ignorer, s’en éloigner ! Ça c’est le but à atteindre dans le meilleur des mondes 🙂
    Dans la pratique, c’est sans doute plus compliqué …
    Déjà il faut reconnaître ce trait de caractère de la personne autoritaire et parfois, c’est très tardif et cette personne a déjà un fort ascendant sur nous et cela devient la normalité de notre quotidien surtout si c’est un proche. Il sera, à mon sens, d’autant plus difficile de s’en libérer.

    1. La communication est si complexe et nos modèles si différents qu’en effet, ce qui pouvait nous sembler « normal » peut à présent nous être insupportable dans une relation avec une personne autoritaire. La fuite ne me semble pas idéale, au contraire, utilisée en dernier recours… Heureusement, il n’est jamais trop tard pour entamer une communication de cœur à cœur, premier outil d’après moi pour se faire entendre… Ceci dit, il se peut que la personne ne soit pas capable de se remettre en question et préfère défendre son point de vue que la relation… Auquel cas, en effet, l’ignorer et s’en éloigner est la meilleure solution. Et lorsqu’il s’agit d’un proche, cela peut aller jusqu’à la rupture… Qui nous permets de laisser la place à une relation plus authentique et dans le respect de chacun ! Merci Soph pour ton commentaire !

  3. Merci Céline pour cette question.
    Ces personnes autoritaires ne sont pas sûres d’elles. Elles veulent briller et éteindre celles qui les dérangent. Elles ne respectent pas l’autre. Lorsque l’on est face à cette personne là, soit on lutte pour se faire entendre, se faire comprendre, se faire aimer tout en y perdant son énergie sans pour autant obtenir quoique ce soit… au risque de se perdre soi même… ou soit on la laisse parler, agir puisque de toutes les façons on n’est pas comme elle. On a compris son comportement alors on se recentre sur soi et on n’accorde aucune attention à ses remarques. Ce n’est pas une fuite mais une indifférence. Depuis que je me suis trouvée sur mon chemin de vie, je me connais, je connais mes valeurs, je m’aime, je me fais confiance, je m’écoute et je me respecte. La personne autoritaire me laisse du coup indifférente. Certes je vais être blessée mais je ne fléchis plus, je ne veux plus lui donner l’impression de me dominer… je ne discute plus, mon énergie je la garde pour des choses beaucoup plus importante à mes yeux… Une personne autoritaire l’est tant que l’on accepte sa domination. Le jour où elle est démasquée, elle ne l’est plus. Elle peut même à mes yeux en devenir ridicule, et petite… Et cette indifférence envers une personne autoritaire me redonne la liberté. Liberté de penser, d’agir, de vivre, et en fait d’être moi-même.

    1. Je vois effectivement que cette question t’a sacrément inspirée Isabelle et je te remercie de ta réponse !
      Je ne vais pas me risquer ici à penser pour les personnes autoritaires. Effectivement, sur la forme, elles tentent de prendre le dessus, le pouvoir sur toi. Et pour ta part, tu choisis l’indifférence, qui te permets de rester libre de penser, d’agir, de vivre en toute authenticité, oui, c’est une belle piste, merci pour ton partage !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.