Comment se libérer du regard de l'autre

Comment se libérer du regard de l’autre ? Première étape : Comprendre la relation

Comment s’améliorer au quotidien en tant que personne ? Comment devenir une meilleure personne ? Comment s’améliorer personnellement dans la vie, physiquement, émotionnellement, en famille, au travail ?… Comment améliorer ses pensées, son estime, avoir confiance en soi !?

Toutes ces questions, je me les suis personnellement posées et c’est bien normal ! Jusqu’au jour où j’ai compris la différence entre améliorer pour plaire à l’autre ou s’améliorer pour atteindre de nouveaux potentiels et apprendre à mieux se connaître. Peut-être que si vous parcourez mon site, c’est parce que vous êtes sur le chemin de la connaissance de soi, des autres, de la relation

Se libérer du regard des autres et apprendre à s’aimer…

1- Cinq aspects de la relation entre le regard des autres et l’amour de soi

C’est par le regard de l’autre que nous nous construisons. Pour autant, à trop écouter notre entourage, à trop vouloir s’adapter et lui plaire, nous pouvons perdre confiance en nous et ne plus nous aimer, pire encore, devenir dépendant affectif… D’ailleurs j’accompagne souvent des personnes qui me demandent comment s’aimer sans être égoïste ? Comment se libérer du regard des autres, retrouver l’estime de soi, avoir confiance en soi et retrouver mon authenticité originelle ? C’est à cet ensemble de question que je réponds dans cet article.

La construction de soi dans le regard de l’autre, relation et dépendance affective

Dès que nous naissons, nous avons besoin de soins, d’attention, de connexion, de relation, bref, de reconnaissance. C’est la dépendance affective, elle est automatique. Peu à peu, avec l’âge, nous apprenons le langage pour nous faire comprendre et nous séparer, prendre notre autonomie. Le regard de l’autre est primordial dans la construction de l’identité, il pourrait créer un cercle vertueux.

Principalement enfant, et encore en tant qu’adulte, nous mimons les gestes, les comportements, utilisons les mots, expressions qui nous plaisent ou, au contraire, rejetons ceux qui ne nous plaisent pas. Sur quoi nous basons-nous ? Pour certains, sur le regard des autres justement, pour d’autres, sur notre propre regard, sur notre ressenti personnel… Et en vérité, pour tous, les deux à la fois ! Qui n’a jamais été critique envers lui-même ? Qui n’a jamais été critique envers l’autre ? Normal…

Ceci étant, aujourd’hui, la plupart d’entre nous attendons toujours autant du regard de l’autre. A tel point qu’il peut nous éloigner peu à peu de notre authenticité, sans même que nous ne nous en rendions compte… Nous entrons alors dans un cercle vicieux

Jusqu’au jour où nous comprenons qu’il est temps de nous émanciper du regard de l’autre, pour retrouver ce que j’appelle notre Chemin d’Âme Nature et reprendre notre construction de soi, en notre Âme et Conscience…

Le danger de vouloir plaire à tout le monde

Au fond de nous, lorsque nous sommes encore dépendant du regard de l’autre, nous aimerions que tout le monde soit d’accord avec nous et nous aime. Au point, peut-être, de dire des choses que nous ne pensons pas, ou de ne pas dire des choses que nous pensons. Ceci va créer un discours dissonant entre ces deux langages différents : le nôtre et celui des autres ou celui que nous pensons qu’il attend de nous, c’est ce que j’aborde dans l’article sur la charge mentale.

Notre discours est guidé par notre Âme et toute son équipe alors que celui des autres, peut être pesant, surtout si nous portons attention aux images qui nous entourent de top model, famille idéale tirée des contes de Noël… et si nous nourrissons des pensées telles que : « Comment être une personne modèle ? « 

D’abord un enfant modèle, puis un ami modèle, un élève modèle, un conjoint.e modèle, un parent modèle, un employé modèle, un retraité modèle… Pis encore,  » Comment plaire à tout le monde ? « 

Sauf que plaire à tout le monde, c’est juste impossible, comme s’il pouvait y avoir une lumière sans ombre… Impossible. Alors pourquoi ne pas commencer par nous plaire à nous-même ! Notre Âme n’attend que cela ! Et depuis si longtemps ! Mais comment faire ? Et n’est-ce pas égoïste ?

Comment s’aimer sans devenir égoïste ?

Nous venons de le voir, par pur besoin de reconnaissance, lorsque nous sommes enfant, nous attendons l’approbation de nos parents. Parfois nous la recevons, cela augmente notre image, notre estime et notre confiance en nous. Parfois ce n’est pas le cas. Nous ne pouvons pas leur en vouloir, d’autant qu’ils ne l’ont sans doute pas reçue de leurs propres parents…

Ceci dit, aujourd’hui, je m’adresse aux adultes. Et en tant qu’adulte, c’est à notre tour de nous donner cette approbation tant attendue. Ceci est une question de bon sens et d’apprentissage. Rien à voir avec de l’égoïsme. Le bon sens est, me semble-t-il, de se frayer son propre Chemin de Vie. Et dans tout apprentissage, il est nécessaire de passer par des expériences, des étapes. Avec, bien-sûr, le droit de se tromper, de trébucher, de se relever et de continuer à avancer. Ces étapes font partie de notre apprentissage. Et si des personnes nous traitent d’égoïste ? C’est sans doute parce qu’elles ne voient pas qu’elles voudraient nous changer pour correspondre à leur point de vue. Elles n’acceptent pas notre différence, ce nouveau chemin que nous sommes en train de prendre, le nôtre. Elles nous le disent de cette façon, jugeante. Charge à nous de les remercier pour cela, bien qu’elles ne comprennent peut-être pas… Et de continuer notre Chemin personnel.

Comment se libérer du regard des autres et retrouver l’estime de soi ?

Si jour après jour nous nourrissons l’élan de suivre pas à pas notre propre Chemin, notre amour pour nous-même… Celui que nous avons perdu, va augmenter peu à peu, ainsi que notre estime de soi. Nous verrons nos vraies valeurs, nos capacités, nos compétences, tout ce que nous savons faire. Un peu comme si le regard de l’autre nous montrait nos limites et notre propre regard développait de nouveaux potentiels. C’est avec cette intention que notre estime puis notre confiance vont peu à peu grandir.

Comment se détacher du regard des autres et avoir confiance en soi ?

Au fur et à mesure que nos potentiels grandissent et que notre prise de conscience évolue, notre confiance s’accroît proportionnellement.

Une deuxième entrée dans la confiance en soi est, tous les jours, de s’observer dans un miroir et de se répéter notre amour envers nous-même, bien qu’au début, nous pouvons ne pas le penser… C’est ce que je vous propose de faire lors des exercices ci-après.

Pour conclure

La construction de soi commence dès notre plus jeune âge par la relation et la dépendance affective qu’elle induit. Nous avons besoin de reconnaissance… Jusqu’à ce que nous comprenions qu’il est temps de s’émanciper du regard de l’autre. Sauf que ce regard, bien que bienveillant, a pu nous laisser des traces telles que vouloir plaire à tout le monde, chose impossible, au point de nous perdre nous-même. En reprenant notre propre Chemin, nous pouvons arriver à nous demander si ce n’est pas égoïste, jusqu’à ce que nous comprenions qu’il s’agit en fait d’un apprentissage pour se reconnaître soi-même, renouer avec notre propre image, estime de soi et confiance en soi, pour retrouver notre propre nature, notre authenticité et assumer pleinement qui nous sommes.

Cerise sur le gâteau

Connaître son propre chemin et tout faire pour y rester n’est pas de l’égoïsme, cela peut même nous servir pour être plus empathique et altruiste. En effet, lorsque nous avons suffisamment confiance en qui nous sommes et que nous connaissons nos propres valeurs, nos potentiels innés, nos limites aussi, nous pouvons les assumer, voire les partager.

Avec cet œil de connaisseur, nous pouvons alors nous appuyer sur le regard de l’autre qui ne peut que nous enrichir encore d’avantage, sur son propre point de vue, sur nos propres compétences ou limites. Nous entrons alors dans un nouveau cercle vertueux.

Comment se libérer du regard des autres ? Comment apprendre à s’aimer ?

2- Exercices, à vous de jouer !

Avoir un nouveau regard sur soi : Un pas à la fois :

Durant cette semaine, observez-vous dans un miroir de façon bienveillante. Si vous ne croyez pas à ce que vous dites les premiers jours, jouez le jeu durant la semaine, vous serez étonnés du résultat !

  • Observez ce que vous aimez en vous physiquement. Si nous n’aimez rien, prenez la place de votre meilleure amie, qu’est-ce qu’elle aimerait en vous ? La couleur de vos yeux, de vos cheveux, votre attitude ; pour vous aider, mimez et prenez une position de gagnante…
  • Observez vos réussites même les plus banales pour vous. Quoi que nous entreprenions, nous le faisons au mieux, que ce soit un bon repas, un hobby, une balade en pleine nature…
  • Laissez libre cours à votre imagination pour avoir enfin envers vous-même des paroles bienveillantes.
  • Concluez la séance en observant comment vous vous sentez, là, face à vous, comme pour mieux apprivoiser votre image sans jugement,
  • Pensez à vous féliciter d’avoir osé ce premier pas différent vers vous,
  • Clôturez en vous remerciant pour ce moment privilégié passé avec vous-même.

Je vous assure qu’avec la répétition, l’effet est garanti ! Prendre du temps pour soi, porter un regard bienveillant sur soi est le premier pas pour se libérer du regard des autres.

Comme souvent, je vous invite à vous approprier cet article, à vous entraîner, à répéter, selon vos envies et votre rythme et surtout à prendre plaisir à l’expérience de votre vie !

Amusez-vous bien !

Image pour aller plus loin
Prendre du temps pour soi, prendre du recul…

3- Pour aller plus loin…

Pour aller plus loin sur ce pas vers vous, je vous propose un accompagnent personnel ou en collectif inscrivez-vous !

Pensez à valoriser cet article s’il vous a plu d’un pouce vert, laisser un commentaire et faire connaître le site… A très vite !

6 commentaires sur “Comment se libérer du regard de l’autre ? Première étape : Comprendre la relation”

  1. Je suis bien d’accord, se concentrer sur ses propres ressentis, c’est le meilleur moyen de mettre à jour l’honnêteté des rapports humains et de s’épanouir à travers l’affirmation de soi !

    Merci encore Céline pour cette belle lecture.

    1. Très bon résumé, qui donne, comme à chaque fois un nouveau point de vue, le tien… et enrichit le site ! Merci pour ta participation Robert !

  2. Apprendre à se regarder dans un miroir, à se parler, permet de se découvrir et de se connaître… Après avoir fait cet exercice là et surtout continuer à le faire m’a permis de me trouver. Je ne suis plus seule…. merci Céline…

    1. Oui, le miroir reflète notre propre image et nous permet de nous voir, telles que nous sommes, sans jugements. Par les mots bienveillants, nous nous accompagnons vers la dignité, notre dignité. Par l’entraînement, la répétition nous intégrons qui nous sommes réellement. Merci pour ce beau témoignage Isabelle…

  3. Un bel article qui donne à réfléchir… et plein de clés pour pouvoir évoluer et trouver son chemin ! Merci Céline !

    1. Merci Carine pour ta gratitude. Je suis ravie de t’aider à avancer sur ton chemin, celui de l’amour de soi…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.