Macronutriments définition

Macronutriments définition et apports

Les Macronutriments, vous connaissez ?

Les macronutriments sont indispensables de par leur apports en énergie dans notre corps… pourtant, souvent, nous ne les prenons pas en considération voire nous déséquilibrons nos apports par méconnaissance.

C’est pourquoi cette semaine et la semaine prochaine, nous allons nous pencher sur nos besoins nutritionnels de base, à commencer par les macronutriments.

Macronutriments définition
Macronutriments définition et apports

Pour vous donner une piste, je vous pose la question suivante : Protéines, glucides, lipides, que choisir et pour quelles raisons ?

Est-ce que cela vous inspire ? Si oui, j’attends vos commentaires, quels qu’ils soient et vous réponds avec grand plaisir… A demain pour les chanceuses de l’atelier et à la semaine prochaine pour les autres 😉

Mille merci pour vos pouces verts qui donnent de l’intérêt au site

2 commentaires sur “Macronutriments définition et apports”

  1. Protides lipides glucides cela me rappelle les cours de biologie au collège.. et oui on nous en parle toute notre vie.. nous avons besoin de ces 3 pour vivre.. mais modérément.
    Les Protéines qu’elles soient animales ou végétales. Pour ma part j’essaye d’en apporter tout les jours au travers de mon alimentation. Il en est de même pour les lipides mais ces derniers avec modération sinon excès et cholestérol.. pas très bon pour le système cardiaque.. je fais attention au choix de mes aliments à ce niveau là..surtout dans les produits laitiers.. et quand au glucides, il y en a partout mais il nous en faut c’est notre carburant. Sucres rapides (meilleur en goût) mais pas très bon pour la santé.. les sucres lents sont les meilleurs mais faut il bien les détecter et les utiliser..

    1. Tout à fait Isabelle,
      On a beau l’avoir appris à l’école, savoir les reconnaître dans notre alimentation est primordial.
      Les macronutriments nous apportent toute l’énergie, tant les protéines pour la constitution de nos muscles, les lipides pour les articulations que les sucres lents apportés par les céréales pour les réserves… Il en faut !
      Un petit plus que nous avons abordé en atelier, c’est que pour que les acides aminés soient compensés lors d’un régime sans viande, il est préconisé en naturopathie d’apporter 1/3 de légumineuses (haricots secs, pois chiches, lentilles ou autre) avec 2/3 de céréales (riz, blé, avoine…).
      Et surtout, la joie de savourer un agréable moment !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *